Notre manuel pour un voyage fructueux au Laos

Notre manuel pour un voyage fructueux au Laos

Avec tant de choses à offrir, le Laos n’est pas une destination surprenante pour les voyageurs francophones, qui y affluent depuis un certain temps. C’est un lieu incontournable de l’Asie du Sud-Est en raison de la gentillesse de ses habitants, de sa cuisine délicieuse, de ses paysages à couper le souffle et de sa culture dynamique. Voici donc tous les conseils dont vous avez besoin pour garantir que votre séjour sera aussi agréable que possible !

Contents

Carte du Laos

Enclavé entre le Viêt Nam, le Cambodge, la Thaïlande, la Birmanie et la Chine, le Laos est au centre de l’Asie du Sud-Est ! C’est l’un des rares pays de la région à être enclavé. Au nord-ouest du pays se trouve Vientiane, sa capitale.

Quand voyager au Laos ?

En raison de son environnement plutôt tropical, le Laos connaît deux saisons distinctes : la saison sèche et la saison des pluies.

La meilleure période pour visiter le Laos se situe entre octobre et avril, pendant la saison sèche, où le temps est beaucoup plus agréable. Le thermomètre a tendance à grimper en juillet et en août, ce qui rend les visites plus difficiles.

Activités au Laos

Le Laos est une nation étonnante qui constitue un lieu de vacances idéal, ainsi qu’un endroit idéal pour faire une halte lors d’un voyage de découverte. Bien qu’il soit techniquement possible de ne visiter le pays que pendant une semaine, nous pensons que ce serait dommage. Nous conseillons vivement de rester au moins deux semaines car, malgré les faibles distances, les temps de voyage sont un peu longs. 

Se rendre au Laos en deux semaines

Nous vous conseillons de vous concentrer sur le nord ou le sud du Laos si vous n’y passez que deux semaines.

Itinéraire pour le nord du Laos :

  1. Passez trois jours à Nong Khiaw : cette région isolée, paradisiaque et sauvage, entourée de petits villages comme Muang Ngoi Neua, ne demande qu’à être découverte. En outre, vous pouvez faire du kayak sur la rivière Nam Ou, faire du trekking jusqu’à des points d’observation au-dessus des reliefs karstiques, ou simplement profiter de la paix et de la tranquillité de la région.
  2. Voyage de trois jours dans le parc national de Nam Ha : ce parc est réputé pour ses treks qui emmènent les randonneurs à travers la magnifique jungle du nord du Laos (depuis Luang Namtha ou Muang Sing) à la rencontre des minorités ethniques, notamment les Khmu. 
  3. Quatre jours à Luang Prabang : il est vivement recommandé de se promener dans cette ville charmante et décontractée du nord du Laos. Elle est d’ailleurs inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO ! Ne manquez pas les couchers de soleil époustouflants du mont Phousi ou les chutes d’eau de Kuang Si et de Tat Sae ! Vous pouvez également vous promener à pied ou à vélo dans le quartier à votre guise.
  4. Passer deux jours à Vang Vieng : Connue pour son passé sulfureux, cette ville du nord du Laos est souvent citée comme un lieu à ne pas manquer. Bien que la campagne environnante soit à couper le souffle, nous ne pensons pas que Vang Vieng soit assez charmante pour y passer beaucoup de temps. 

Itinéraire au sud du Laos :

  1. Passer trois jours dans les 4000 îles est un excellent moyen de se détendre et de trouver la paix. En fait, c’est l’endroit idéal pour se détendre tout en perfectionnant sa technique du hamac et pour admirer les magnifiques chutes d’eau du Mékong.
  2. Imaginez que vous parcouriez 500 kilomètres à travers un paysage karstique pour explorer certaines des plus belles cavernes du pays, dont la célèbre grotte de Konglor, grâce à la boucle de 4 jours de Thakhek !
  3. Explorez le pays des cascades lors d’un circuit de 4 jours en scooter sur le plateau des Bolovens, au départ de Paksé. Au programme : baignade en pleine nature, café laotien, et les plus hautes et les plus belles chutes d’eau du Laos.

Voyager au Laos

Vous n’avez pas envie de vous déplacer seul ? Nous vous conseillons vivement d’utiliser les services d’une agence qui ne collabore qu’avec des prestataires de services locaux et propose une variété d’itinéraires adaptés à tous les budgets si vous préférez en engager une pour planifier vos vacances au Laos.

Comment se rendre au Laos

Bien que le Laos soit situé au centre de l’Asie du Sud-Est, il n’est pas facile de s’y rendre. Ce n’est pas si difficile, nous vous le promettons, mais disons qu’il vous faudra être un peu astucieux si vous voulez éviter de payer trop cher !

S’y rendre par voie terrestre

La plupart des voyageurs qui traversent l’Asie du Sud-Est choisissent de voyager par voie terrestre et d’arriver au Laos en bus. C’est probablement le choix le plus simple et le moins coûteux. Vous pouvez entrer au Laos par un certain nombre de postes-frontières terrestres à partir des pays suivants

  1. la Thaïlande : Thaïlande : Le pont de l’amitié thaï-lao n° 4 relie le nord du Laos à Thakhek ; le pont de l’amitié thaï-lao n° 3 relie le centre du Laos à Paksé ; et Ubon Ratchathani relie le sud du Laos à Thakhek.
  2. Vietnam : les points de passage les plus courants sont le sud de Hué à Paksé et le nord de Sapa à Nong Khiaw via Dien Bien Phu.
  3. Cambodge : Le seul poste frontière est situé à Veun Kham, à une courte distance des 4000 îles. 
  4. ou de la Chine : Muang Si, une minuscule communauté proche du parc national de Nam Ha, sert de principal poste de contrôle frontalier.

Accès par avion

Si vous voyagez en avion, vous arriverez probablement à l’aéroport international de Luang Prabang ou de Vientiane, la capitale du Laos. Comme il existe des vols bon marché entre Paris et Bangkok, il peut être intéressant de comparer les coûts des vols directs vers le Laos avec ceux des vols vers Bangkok, puis de prendre un vol asiatique à bas prix entre la capitale thaïlandaise et Vientiane ou Luang Prabang. Ce choix permet souvent d’économiser beaucoup d’argent ! Il faut compter environ 1 400 euros pour un vol aller-retour Paris-Luang Prabang, 600 euros pour un vol aller-retour Paris-Bangkok et 170 euros pour un vol aller-retour Bangkok-Luang Prabang. Bref, le calcul est vite fait !

Combien coûte un voyage au Laos ?

Le Laos, pays d’Asie du Sud-Est, se développe rapidement en tant que destination de voyage, et il n’est pas trop difficile d’y faire un voyage en sac à dos. Les maisons d’hôtes commencent à apparaître dans tout le pays, les routes sont progressivement asphaltées et les bus – locaux ou non – circulent presque partout.

Le kip (LAK) est la monnaie du Laos, et un euro vaut aujourd’hui 18 000 kips. Avant de partir, vérifiez le taux actuel ;).

Voici ce que vous pouvez vous attendre à dépenser, en moyenne, chaque jour de vos vacances au Laos : environ 16,8 € par personne, chaque jour.

Où loger au Laos ?

En règle générale, vous pouvez chercher des hôtels ou des maisons d’hôtes immédiatement lorsque vous cherchez un logement. Vous devrez chercher pendant un certain temps avant de trouver des réductions intéressantes. Si vous préférez faire une réservation d’hôtel en ligne au Laos, nous vous conseillons de comparer les prix.

Visas nécessaires pour entrer au Laos

En ce qui concerne les visas, le Laos est un pays très pratique et très simple ! A l’exception des citoyens suisses et luxembourgeois, il n’y a pas d’exclusion pour l’Europe. Dans les autres cas, l’entrée au Laos est soumise à l’obtention d’un visa. Il y a deux façons d’obtenir un visa : vous pouvez demander un visa électronique en ligne ou l’obtenir à la frontière.

E-Visa

Tous les ressortissants européens doivent payer 50 dollars pour obtenir un visa électronique leur permettant d’entrer au Laos. Ce visa est valable pour un maximum de 30 jours de voyage et 60 jours à compter de la date de réception de la lettre d’approbation (trois jours ouvrables). Si vous avez votre passeport, votre carte bancaire et votre photo d’identité à portée de main, vous pouvez demander un e-visa en ligne depuis n’importe quel endroit. Sachez que vous ne pouvez entrer au Laos par ces 8 points d’entrée que si vous avez un e-visa ! Méfiez-vous également des sites web qui semblent presque officiels lorsque vous faites une demande de visa. Pour un visa électronique, il n’y a qu’une seule adresse, l’adresse officielle.

visa à l’arrivée

En guise d’alternative, seuls ces points d’entrée permettent d’obtenir un visa à l’arrivée (visa à la frontière), que ce soit par voie aérienne ou terrestre. Le coût du visa est de 40 $ au lieu de 50 $, ce qui est légèrement moins cher que le coût d’un e-visa. Cependant, les cartes de crédit ne sont pas acceptées, il faut donc prévoir de l’argent liquide en parfait état. Pour obtenir un visa, il suffit d’être en possession d’un passeport encore valable pendant au moins six mois. Vous gagnerez du temps et de l’argent en apportant une photo d’identité.

Les citoyens suisses et luxembourgeois sont exemptés de l’obligation de visa laotien. Vous avez droit à quinze jours de temps libre dans le pays avec votre passeport ! 

Prolongation de visa au Laos

Une fois votre visa en poche, il ne vous reste plus qu’à profiter de cet étonnant pays ! Mais attention, comme beaucoup de touristes, vous risquez de tomber amoureux de ce pays et de ne plus vouloir le quitter ! Si trente jours ne suffisent pas, vous pouvez prolonger votre visa laotien de trois manières différentes :

  1. Vous pouvez demander une extension de visa dans l’un des bureaux officiels de l’immigration à Vientiane, Pakse et Luang Prabang si votre visa actuel est encore valide. Vous devrez payer environ 25 000 kips pour cela, plus 20 000 kips (1,5 $) par jour.
  2. Vous pouvez également vous rendre dans un bureau d’immigration si votre visa a expiré, mais vous devrez alors payer une amende de 10 dollars par jour de dépassement de la durée de validité de votre visa. Vous pouvez terminer votre voyage au Laos et payer l’amende à la frontière terrestre ou aérienne si l’une des villes susmentionnées est éloignée de vous. Soyez toutefois prudent et quittez le Laos par l’un des aéroports internationaux ou par le pont de l’amitié entre la Thaïlande et le Laos à Vientiane. Sinon, vous devrez sans doute payer le bakchich.
  3. Si votre séjour au Laos dépasse 20 jours, il peut être intéressant de quitter le pays pour une brève visite en Thaïlande ou au Viêt Nam (selon l’endroit où vous vous trouvez) et de revenir avec un nouveau visa de 30 jours à l’arrivée !

Vous devrez déterminer combien de temps vous souhaitez rester au Laos et ce qui est le plus rentable ;). Veuillez nous accorder une journée entière pour traiter votre demande d’extension de visa. Vous économiserez beaucoup d’argent sur le visa si vous avez de la monnaie précise en dollars ! Bien que les paiements en kip soient acceptés, il peut être plus économique pour vous de payer en dollars, en fonction du taux de change actuel.

Remarque : les touristes qui se rendent au Laos ne peuvent obtenir que des visas à entrée unique.

COVID-19 et le Laos

Comme ses voisins d’Asie du Sud-Est, le Laos a autorisé le retour des touristes à l’intérieur de ses frontières. Consultez le site du ministère des affaires étrangères pour connaître les mesures les plus récentes.

Quels sont les vaccins nécessaires pour entrer au Laos ?

Aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer au Laos. Néanmoins, quelques vaccins sont conseillés en fonction des spécificités de votre visite :

  • hépatite A et B ;
  • encéphalite Japonaise ;
  • la rage
  • la typhoïde.

Le site de l’Institut Pasteur fournit des informations complètes sur les recommandations en matière de vaccins. N’oubliez pas que le risque de paludisme est plus élevé au Laos que dans les pays voisins.

Au Laos, conduire

Si la conduite au Laos est un peu plus simple que dans les pays voisins, la prudence reste de mise ! Même si la quasi-totalité des routes sont goudronnées, il convient d’être prudent sur les itinéraires qui mènent à des sites intéressants comme les grottes, les chutes d’eau et autres joyaux laotiens.

Bien entendu, si vous n’êtes pas à l’aise avec ces deux-roues, vous pouvez passer votre voyage au Laos sans jamais mettre les pieds sur une moto. C’est néanmoins le moyen le plus raisonnable de se déplacer pour ces deux boucles essentielles. Sinon, il est possible de louer une moto dans la plupart des villes pour environ 10 000 kips par jour.

Pour conduire un scooter ou une moto en toute sécurité, vous devez être titulaire d’un permis de conduire international portant la mention A1. Si vous souhaitez parcourir le Laos les cheveux au vent, n’oubliez pas d’en faire la demande six mois avant votre départ ;).

N’oubliez pas que les scooters ont besoin d’un équipement adéquat !

Attention : avant de partir, vérifiez que votre assurance voyage couvre bien la conduite d’un deux-roues ! Votre compagnie d’assurance peut refuser de vous couvrir si vous n’avez pas de permis moto.

Fêtes laotiennes

Examinez le calendrier : il serait malheureux d’oublier une fête nationale !

  • Avril : Le Nouvel An laotien, ou Boun Pi Mai, tombe les 14, 15 et 16 avril. Au Laos, c’est le plus grand événement de l’année ! Les Laotiens le commémorent en faisant le ménage, en déposant des offrandes dans les temples et en s’aspergeant d’eau pour se rafraîchir et se purifier. C’est le symbole de la renaissance de la nature. Partout, on assiste à des processions, des chants et des danses, ce qui donne lieu à une célébration animée et joyeuse ! Notez que presque tous les magasins sont fermés pendant une semaine.
  • Mai : Boun Bang Fai, également connu sous le nom de fête de la fusée, honore la pluie et la fertilité. Entre les processions, les danses et les chants, des fusées en bambou chargées de poudre sont lancées dans le ciel pour tenter de déclencher la saison des pluies. Il s’agit de l’un des festivals les plus étranges du Laos, observé dans tout le pays.
  • Septembre-octobre : Le festival du canoë, ou Boun Souang Heua, se tient le lendemain de Wan Ok Phansa, qui marque la fin du carême bouddhiste et le jour où les moines sont libres de quitter leur monastère. Des milliers de petits radeaux sont lâchés sur les rivières à la fin de la journée (pendant le Lai Heua Fai). Dans les villes du Mékong comme Luang Prabang et Savannakhet, des courses de pirogues sont organisées le lendemain pour commémorer la fin de la saison des pluies. Des événements culturels sont organisés le long du fleuve et la finale se déroule à Vientiane.
  • Novembre : La célébration de That Luang honore les reliques de Bouddha conservées dans le temple éponyme à Vientiane, l’une des villes les plus sacrées du Laos, et se déroule pendant la pleine lune. C’est la raison pour laquelle de nombreux Laotiens se rendent dans la capitale. Processions, retraites aux flambeaux avec les moines et les fidèles, compétitions athlétiques, etc. sont au programme.
  • Événements particuliers : peut-être aurez-vous l’occasion de voir le Baci (aussi appelé soukhouan) lors de votre séjour au Laos ! La grande majorité des Laotiens sont animistes, c’est-à-dire qu’ils pensent que le corps humain est composé de 32 âmes, ou khouan. Lorsqu’un ami part ou revient d’un voyage, par exemple, ou lors d’une naissance, les Baci sont utilisés pour ramener ces âmes auprès de la personne célébrée. L’officiant s’adresse aux esprits et aux divinités pendant le rituel, leur faisant part de ses intentions pour chacun d’entre eux. Ensuite, les cordons sont portés jusqu’à ce qu’ils s’usent en étant reliés au poignet.

La cuisine laotienne

Malheureusement, nous oublions souvent l’excellente cuisine laotienne lorsque nous parlons de la cuisine de l’Asie du Sud-Est. Voici les spécialités nationales du Laos qui rendront votre voyage inoubliable :

  • La salade de papaye verte, ou tam mak houng, est une salade fraîche au goût délicieux mais extrêmement épicé. Soyez prudent ! Sauce de poisson, citron vert, cacahuètes, tomates, piments et papaye verte entrent dans sa préparation. Vous êtes prévenu.
  • Le khao niao, également connu sous le nom de riz gluant, est un délicieux repas de riz servi dans des paniers en bambou ou en osier. Le riz est prélevé avec les mains pour former des boulettes, qui sont ensuite trempées dans des sauces.
  • Le Khao poon est la soupe de nouilles la plus connue du Laos, vendue sur les marchés. Elle se compose de vermicelles de riz, de viande ou de poisson, de légumes (carottes et choux), d’herbes (menthe, coriandre) et parfois de lait de coco.
  • Le laap est un autre plat laotien très apprécié. Il s’agit en fait d’une salade composée de bœuf ou de poisson haché cuit avec de la coriandre, du piment et du citron vert, servie avec du riz gluant.
  • Khao lam : un délice de riz gluant et de noix de coco servi dans une section de bambou. Il est disponible dans la plupart des marchés.
  • Café laotien : n’oubliez pas de goûter le délicieux café d’une des fermes de la région si vous visitez le plateau des Bolovens ! Grâce aux fréquentes visites guidées des plantations de café, il est également possible d’en apprendre un peu plus sur ces petits grains.

WiFi et Internet au Laos

Il ne fait aucun doute que le wifi au Laos est moins bon et moins fiable que dans d’autres pays d’Asie du Sud-Est. La meilleure option est de dépenser environ 10 000 kips pour une carte SIM prépayée (Unitel ou ETL). On les trouve chez les revendeurs de téléphones portables et dans les aéroports.

N’oubliez pas que le décalage horaire entre le Laos et la France est de six heures.

Conseils pour visiter le Laos

Au Laos, il est d’usage de se déchausser dès que l’on entre chez quelqu’un, ainsi que dans de nombreux magasins et restaurants. Veillez donc à ce qu’il soit facile de mettre et d’enlever vos chaussures. Pendant votre voyage, les tongs vous seront également utiles pour vous baigner.

Notez que les actions suivantes sont interdites au Laos :

  • Ne jamais toucher la tête d’un enfant !
  • Vous devez également vous abstenir de faire des démonstrations d’affection en public.
  • Évitez de vous mettre torse nu ou de porter un maillot de bain dans la rue. Ce n’est pas non plus recommandé.
  • La majorité des habitants du pays sont bouddhistes (67 % environ). N’oubliez pas que la visite des temples laotiens exige le respect d’un code vestimentaire spécifique, qui prévoit le port d’un pantalon et d’un T-shirt couvrant au minimum les épaules et le décolleté.
  • Seul le sol est considéré comme approprié pour les pieds… Par exemple, il est impoli de lever les pieds et de les poser sur la table (sans compter que ce n’est pas très esthétique ici non plus !).
  • Respectez les traditions des moines. Il est également essentiel de garder à l’esprit qu’une femme et un moine ne doivent jamais se toucher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *